La crémation est une tradition ancestrale qui était implantée dans diverses civilisations : toute l’antiquité grecque et latine brûla des corps et les civilisations orientales y sont restées attachées depuis les temps les plus anciens.

Longtemps pratiquée en France, elle fut presque complètement abandonnée vers le IVe siècle ; un capitulaire de Charlemagne en interdisant totalement la pratique.

Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que la crémation devint à nouveau une pratique reconnue et légalisée, avec une délibération du 16 février 1883, qui charge l’ingénieur en chef Bartet et l’architecte Formigé de construire le crématorium du Père Lachaise.

La loi du 15 novembre 1887 autorise le libre choix du mode de sépulture.

Longtemps marginale, la crémation est aujourd’hui une pratique courante.
En 1975, seulement 0,4% des obsèques étaient des crémations.
Aujourd’hui, on en compte plus de 30% en France, 40% à Paris et souvent plus de 50% dans les grandes villes de France.