Chaque année en France, 2600 personnes, dont plus de 800 en Île-de-France, font don de leur corps à la science. Il s’agit d’une démarche personnelle et volontaire, prise par la personne de son vivant. D’un point de vue juridique, cette démarche s’apparente à un legs. Après le décès, le corps est transporté à l’école de chirurgie ou à la Faculté de médecine et placé dans un lieu dédié, jusqu’à ce qu’il puisse être utile aux travaux anatomiques. Au terme des recherches, l’école de chirurgie ou la faculté de médecine prend en charge la mise en bière des corps pour les conduire au crématorium du Père Lachaise. La crémation est anonyme, afin de préserver le secret médical, sauf lorsque le donateur a mentionné la possibilité de remettre les cendres à ses proches.

Un lieu de mémoire collectif
Une cérémonie collective
Téléchargez gratuitement le document d’information : « Votre proche a fait don de son corps », financé par la Fondation Services Funéraires – Ville de Paris.