L’inhumation de l’urne permet de matérialiser la séparation et de disposer d’un lieu de souvenir et de recueillement.
Elle peut avoir lieu :

• dans une sépulture familiale (tombe existante)
• dans un cavurne (petit caveau disponible dans certains cimetières)
• par scellement sur une sépulture
• par dépôt en columbarium (ensemble de cases superposées)

L’urne contenant les cendres ne pourra être remise qu’à la personne ayant organisé les obsèques (personne ayant qualité à pourvoir aux funérailles au sens de la loi) ou à son mandataire dûment habilité contre récépissé et présentation d’une pièce d’identité.

Les différentes destinations possibles des cendres sont fixées par la loi n° 2008-1350 du 19 décembre 2008.